Hypnose éricksonienne

Hypnose éricksonienne
Consultant Ressources Humaines, Hypnothérapeute, Coach

mercredi 29 juillet 2015

CHERCHEUR OU PRATICIEN

CHERCHEUR ou PRATICIEN

 Deux attitudes et comportements existent sur la voie de son propre développement, de son évolution. Être chercheur ou être praticien. Un chercheur est une personne curieuse de découvrir des études, d’apprendre des connaissances, de s’enrichir par la lecture, de se documenter avec perspicacité avec les différents médias et réseaux sociaux. Il augmente son réservoir de culture et d’informations. Il se sent à l’aise dans des discussions voir des argumentations plutôt théoriques. Prenons l’exemple des liens entre le corps et l’esprit. Différentes lectures et auteurs ont beaucoup produit sur ce sujet. Carl Gustav Jung, Guy Corneau, Eckhart Tolle, Arnaud Desjardins, Christian Bobin, Christiane Singer, Graf Durckheim et de nombreux autres. Le chercheur est un aventurier dans les dédales de la connaissance aussi bien dans des domaines qui relèvent de la philosophie, de la psychologie, de la sociologie, de l’histoire de la géographie, de l’ethnologie, de l’écologie…Il se nourrit d’éléments issus de ces différentes disciplines. Parfois, il est mal à l’aise car il remarque des données qui semblent contradictoires Le doute risque de l’envahir. Et bien d’autres choses. Et à ce moment précis, le chercheur ressent d’autres besoins dans le corps. Malgré une ingestion de nombreuses connaissances, un vide inconfortable le bouleverse et l’angoisse parfois. Un sentiment de manque se manifeste. Comme s’il était décentré, insuffisamment connecté à la Terre et au Ciel. Le second comportement et attitude du praticien trouve une place très importante dans la voie de son évolution. Il s’agit de mettre en pratique ses connaissances, de les incorporer, c’est-à-dire de les intégrer dans le corps.  Je me souviens des découvertes et des pratiques liées à la méditation que j’ai vécues notamment dans l’ashram d’Arnaud Desjardins en Ardèche. La première journée, j’y arrivais riche d’écoute de nombreux cd en méditation et de lecture de plusieurs ouvrages. Je faisais régulièrement des exercices comme je l’ai découvert, plus tard, comme plutôt un novice inexpérimenté. Pendant neuf jours, deux fois au matin et au soir, avec les règles et les consignes exactes attachés à la méditation, mon corps a eu mal du travail à faire sur la posture, le relâchement, la concentration. Ce fut le départ de l’intégration dans la chair des différentes connaissances de chercheur que je gardais précieusement comme des reliques. Quand je suis dans ce souvenir, je baisse légèrement la tête en souriant de l’intérieur. Ce fut pour moi une belle leçon d’humilité. Le praticien et le chercheur agissent dans des aller et retour incessants. Je privilégie aujourd’hui la transmission de mes enseignements aussi bien dans mes interventions de coach, hypnothérapeute, consultant et poète. Avec vigilance sur le corps et attention sur l’Autre.

Jean Paul PARENT. Coach, Hypnothérapeute, Clown.Poète.