Hypnose éricksonienne

Hypnose éricksonienne
Consultant Ressources Humaines, Hypnothérapeute, Coach

mercredi 29 juillet 2015

LE REGARD SUR SOI

A LA  RENCONTRE DE SON ÊTRE PROFOND

« Partir à la Rencontre de son Etre profond est un voyage audacieux, une épopée héroïque, un périple risqué, une croisière pleine de surprises, une randonnée dans des sentiers escarpés. Dès la naissance, l’individu est façonné par ses environnements, les normes de la société, l’éducation, la famille, les proches, la transmission des secrets de famille et des fardeaux des ancêtres et bien d’autres éléments. Une tension, une contraction, un tiraillement  se créent et se développent  au fur et à mesure  des évènements et au fil de la vie entre l’individualité profonde d’un Être et les personnalités de surface qu’ils créent  pour se protéger de ce qui ne fonctionne pas bien en lui. Marie Lise Labonté les appelle des cuirasses. Un peu à l’image de quelqu’un, sur le chemin de la vie,  portant d’énormes valises débordantes de part et  d’autres et beaucoup trop lourdes à trainer. Le corps ne tarde pas à s’exprimer en criant, par exemple, sa fatigue au réveil ou à d’autres moments de la journée. L’esprit et le corps entretiennent des rapports très intimes et complices. Ils sont reliés pour le meilleur et le pire. J’ai expérimenté  une découverte essentielle au cours du voyage au cœur de mon Etre et du travail sur moi. Agir aussi bien sur le corps (méditation, relaxation, sophrologie, activités physiques et sportives, …)  que sur l’esprit (thérapie, autohypnose, hypnose, lecture, dessin, écriture, mandalas, rencontres, engagement associatif…) permettent d’insuffler plus de vie et de fluidité dans le corps et l’esprit. La médecine chinoise, l’acupuncture le comprennent  très bien. Les maladies et les soucis de santé sont provoqués par l’énergie intérieure appelée par certains Qi  qui reste emprisonnée dans certaines parties du corps. En dernier ressort, à celles et ceux qui savent, nous pouvons choisir de faire passer au « grand jour » de notre Etre  les éléments se réfugiant dans les zones aveugle et inconnue d’un individu. Le changement, la transformation pour plus de paix intérieure et de sérénité  sont  accessibles à chacune et chacun. Avant de faire le premier pas, tout semble trop difficile. Imaginer un corps qui a fonctionné d’une certaine manière avec ses cuirasses et ses personnalités de surface  s’est alourdie et a peur de changer. Se glisser dans cet état d’esprit de libération et d’affranchissement   permet d’attirer à soi les choses bénéfiques au corps et à l’esprit et de convoquer plus souvent  le hasard. Vous rencontrerez ainsi les personnes  et les situations qui éclaireront votre chemin. La littérature et des sites tels que psychologies.com ou d’autres en fournissent des exemples abondants illustrant ces phénomènes toujours plus  étonnants à vivre. »


Jean-Paul PARENT. Consultant-Formateur Ressources humaines, Hypnothérapeute, Coach. Poète.